A Funtana, la fontaine, est un lieu de vie, d’échange, où les voix des femmes se mêlaient autrefois au chant de l'eau, au cœur du village.

 

Telles ces femmes qui puisaient cette précieuse richesse dans leur tinella de bois ou leur pot de terre pour en abreuver leur foyer, le groupe "A Funtana" offre la musique corse en partage. Cette musique, qui comme l’eau s’enrichit au fil de sa course dans une nature sauvage faite de montagnes, de roches, de maquis et d’histoire, jaillit, s’écoule, gronde ou virevolte telles les rivucate, ornementations ou fioritures autour d’une note.

 

"A Funtana", c’est l’histoire de trois femmes qui se sont réunies autour d’un amour profond pour la Corse, sa culture, sa musique et ses polyphonies en particulier, dont elles se sont imprégnées avec passion jusqu'à la source. Elles se retrouvent pour servir ces chants qui les bouleversent tant, de par leur caractère ancestral, généreux, authentique, avec plaisir, exigence et humilité.

 

Le chant corse nécessite une attention à l’autre, une intimité, un regard, une écoute très intense. La liberté des ornementations, les sensations vibratoires et la combinaison des harmoniques, composants du son des trois voix, génèrent une émotion puissante.

 

Elles ont choisi un répertoire qui allie les fameuses paghjelle, les chants religieux et la chanson nouvelle inspirée de la tradition.

 

"A Funtana" vous invite à savourer la musique autour d’une fontaine corse…

A FUNTANA

Polyphonies corses

Femmes--la-fontaine-A-Funtanella-Copier-

Fanny Châtelain se forme à la polyphonie traditionnelle occitane au Conservatoire occitan de Toulouse auprès de Pascal Caumont et Jean-Jacques Castéret et à la polyphonie traditionnelle corse auprès de Nicole Casalonga et Jean-Etienne Langianni.

Parallèlement, elle suit des études musicales au CRR de Toulouse où elle obtient son Diplôme d’Etat de professeur de flûte traversière en 2007.

Elle crée le trio de polyphonies traditionnelles gasconnes "Las Mondinas" en 2008 et dirigera plusieurs ensembles de polyphonies traditionnelles durant une dizaine d’années à Toulouse. Aujourd’hui, elle est régulièrement amenée à animer des Master-class et des stages.

Elle mène d'autres expériences autour de la polyphonie corse : elle est la voix féminine du groupe mixte "Aria è terra" et chante dans la pièce musicale "Les suppliantes" d'Eschyle en langue corse, créée au Centre national de création musicale Voce à Pigna.

D'autre part, elle collabore régulièrement avec l'ensemble "La Fenice" dirigé par Jean Tubéry, la "Compagnie La Tempête" de Simon-Pierre Bestion, l’ensemble "Vox Cantoris" de Jean-Christophe Candau et "l’Ensemble Léviathan" de Lucile Tessier.

Muriel Chiaramonti est chanteuse et chef de chœur. Elle découvre le chant polyphonique occitan, italien, ainsi que le répertoire politique et social à Marseille, lors des ateliers menés par Manu Théron (Lo Cor de la Plana). Elle chante depuis, dans plusieurs de ses spectacles dont "Madalena".

Elle est co-fondatrice du groupe féminin occitan: "Original’occitana" (disque "Polyphonies sounds"), et du groupe méditerranéen : "Macn’O" avec lesquels elle donne de nombreux concerts en France et en Italie. Elle dirige la chorale marseillaise "Color de mai" qu’elle fait participer au programme européen d’éducation populaire (Grundtvig).

Elle suit la formation de coaching vocal proposée par Richard Cross et celle d’Emmanuel Pesnot avec qui elle co-anime un atelier dans le Lot.

Depuis 2001, elle se voue essentiellement au chant corse. Formée par la regrettée Jacky Micaelli, elle intègre son groupe vocal en 2007 (disque "Corsitania"), et encadre ses stages de polyphonies corses.

Depuis 2014 elle anime en Europe de nombreux stages de polyphonies méditerranéennes ou corses, un atelier mensuel de chant corse à la Maison du Chant de Marseille et dirige trois chorales à la Maison des enfants du Quercy dans le Lot.

Andréa Lena est chanteuse et instrumentiste spécialisée en musiques traditionnelles. Très attachée à la Corse par ses origines, elle oriente ses recherches ethno-musicologiques sur les liens entre l’île de beauté, les autres traditions de Méditerranée et les musiques anciennes. 

Andréa est diplômée de l’ENM de Villeurbanne (DEM, 2013) et du CESMD de Poitiers (Diplôme d’Etat, 2015), en musiques traditionnelles. Elle a concentré son travail musical sur la monodie et la polyphonie féminines corses et plus largement, sur le chant des femmes en Méditerranée.

Andréa s’intéresse également aux chansons traditionnelles françaises et médiévales, ainsi qu’au chant grégorien. Elle s'accompagne de plusieurs instruments à cordes dont la guitare, la cetera, le oud et le rabel. 

Andréa a créé différents ensembles dont Urizonti (chant corse aux couleurs de la  Méditerranée), Ad’Astra (chant corse), Retour aux sources (musiques anciennes et traditionnelles), A l’ombre du Rosier (chansons traditionnelles françaises).

Elle participe également à différentes collaborations musicales en Corse, sur le continent et à l’étranger dont Madrigalesca (polyphonies corses, Nicole Casalonga, 2013), La Donosa (musiques sud-américaines, 2013), La Cie Les chemins du monde (musique & conte, Maroc, 2015), l'Ensemble Seraphica (Jean-Etienne Langianni, chant corse, 2016), E Supplicante (Jérôme Casalonga, polyphonies corses, 2019)… Elle intègre le trio A Funtana en 2022.

Fanny Châtelain

© Emmanuel Montseny

Muriel Chiaramonti

© Emmanuel Montseny

Andréa Lena

© Emmanuel Montseny

De 2018 à mai 2022, le trio A Funtana était composé de Fanny Châtelain, Muriel Chiaramonti et Françoise Roudier.